Lundi 23 février 2015

Rénovation de l’église de Craintilleux

Rénovation en 2005 de l’édifice datant de 1858

Baptistère de Craintilleux

Historique (d’après les archives de l’archevêché de Lyon)

Le prieuré de Craintilleux fut uni en (1233) à celui de Montverdun qui dépendait de la Chaise-Dieu.

D’après l’auteur de Gallia Christiana, le fief de Craintilleux fut acquis en 1309 par l’abbesse de Bonlieu, d’Henri de Sartines.

Le procès-verbal de la visite pastorale de l’’Évêque de Lyon, Monseigneur Camille de Neuville, en 1662, déclare que Saint Léger et Saint Maurice sont patrons de l’église paroissiale.

Au XVIIe siècle, la paroisse dépendait de l’élection de Montbrison et la Seigneurie appartenait au Grand Bailli du Forez.

La nouvelle église à été construite en 1858 dans le style ogival et il reste encore quelques tronçons de murs avec des amorces des voûtes de l’ancienne, près du clocher, dans le cimetière. L’intérieur a une nef avec chœur et transept, le tout voûté.

État actuel de l’édifice :

Cet édifice est propriété de la commune. Un orage, en 1978 détruisit la toiture ; la commune fit procéder à la réfection de celle-ci.

En 1988, restauration par la paroisse de la chapelle sous clocher. Des sondages effectués en 2004 ont confirmé qu’il s’agissait là de l’emplacement du prieuré primitif.

En décembre 1999, les vitraux furent endommagés par la tempête ; ils furent restaurés à l’identique en 2002 avec création de la rosace et des vitraux de deux fenêtres de la nef côté nord (qui avaient été laissées sans décor) copiés sur ceux des fenêtres sud.

En 2002, aménagement du parvis dans le cadre de l’opération de restructuration du village.

En 2005, grâce au soutien de ses donateurs, l’association « Culture et patrimoine à Craintilleux » a fait aménager le baptistère dans la chapelle sous le clocher, avec création du vitrail par l’Atelier Loire de Chartres d’après une peinture du Père Kim En Joong qui est venu l’inaugurer le 26 juin 2005.