Vendredi 23 février 2018

Pour servir comme le Christ et avec lui

mgr sylvain bataille

Parmi les plus belles grâces de notre diocèse de Saint-Étienne, il y a certainement le grand engagement des chrétiens dans les œuvres de solidarité. La présence auprès de ceux qui souffrent, et en particulier des migrants, se vit de bien des manières, avec l’association Anticyclone de Montreynaud, dans le projet Welcome, dans les paroisses qui assurent un accueil local, sans parler de tous les engagements des chrétiens dans des associations caritatives catholiques (Secours Catholique, CCFD, Société Saint-Vincent-de-Paul, Œuvre de Malte…) ou non-confessionnelles.

Je rends grâce au Seigneur pour ces engagements les plus divers. Ils témoignent de notre souci de vivre fidèlement et concrètement l’appel du Christ à l’amour du prochain : Tout ce que vous faites aux plus petits d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites.

Par-delà cette multiplicité des engagements personnels, il est aussi important que cette attention aux plus pauvres, aux plus fragiles, soit vécue comme telle au cœur de nos communautés paroissiales. C’est dans cet esprit que Mgr Pierre Joatton avait voulu mettre les antennes de Solidarité au cœur des paroisses nouvelles en 1999.

C’est aussi dans cet esprit que Mgr Dominique Lebrun, en 2015, a invité les paroisses à transformer ces antennes en diaconies paroissiales.

Ces diaconies ne sont pas l’affaire de quelques personnes particulièrement sensibles à la souffrance de nos frères et sœurs les plus fragiles mais une attention de toute la communauté comme telle. On ne peut séparer engagement social et vie de foi, ils se fécondent mutuellement. C’est ensemble, à l’école du Christ et avec la grâce de l’Esprit que nous voulons vivre l’Évangile dans toutes ses dimensions, en nous soutenant mutuellement, nous stimulant, nous éclairant, dans la complémentarité des talents.

La prière apparaît alors comme un élément constitutif de la démarche, et même son fondement. Situer ces diaconies au cœur de la vie paroissiale souligne aussi la spécificité de la démarche chrétienne dans l’engagement solidaire. Elle se fonde non seulement sur un juste humanisme, mais aussi sur un appel intérieur du Christ et sur une vision de la personne et de la société.

Devant la complexité des questions et des situations, la réponse ne peut être que commune et elle s’adresse à la personne dans sa globalité. La démarche de l’annonce de la foi fait donc aussi partie du service fraternel que nous avons à assurer, dans le respect de chacun. C’est dans cette dynamique que j’ai promulgué ces orientations pour les diaconies paroissiales et je vous invite à les mettre en œuvre, selon les besoins et vos possibilités, pour la gloire de Dieu et le salut des hommes.

+ Sylvain Bataille, évêque de Saint-Étienne