Lundi 23 février 2015

Mais qu’est-ce que le Carême ?

On appelle « Carême » la période de quarante jours de la préparation à la fête de Pâques. Le mot « Carême » signifie lui-même « quarante ».

Temps de jeûne et de préparation pénitentielle à la fête de Pâques, le Carême constitue un unique ensemble allant du Mercredi des Cendres jusqu’au seuil de la Vigile pascale. En fait, le Carême est une période de quarante jours dans laquelle les dimanches ne sont pas comptés. (Le dimanche commémore la joie de la résurrection du Seigneur et le relèvement des chrétiens, il ne peut être jour de pénitence.) Le Carême commence donc quarante-six jours avant Pâques. Il nous prépare à accompagner Jésus dans le mystère de ses souffrances, de sa mort en croix, de sa mise au tombeau et de sa glorieuse résurrection au matin de Pâques.

L’Église s’unit chaque année par les quarante jours du Carême au mystère de Jésus dans le désert. « Jésus fut conduit au désert par l’Esprit pour être tenté par le diable. Il jeûna quarante jours et quarante nuits, après quoi il eut faim. Et le tentateur l’aborda… » (He 4, 15 ; Mt 4, 1s)

Jésus a voulu connaître la tentation comme tout homme. « En jeûnant quarante jours au désert, il consacrait le temps du Carême ; lorsqu’il déjouait les pièges du tentateur, il nous apprenait à résister au péché », et à le vaincre.

Le carême est comme une retraite collective de quarante jours pendant lesquels l’Église propose à ses fidèles l’exemple du Christ pendant ses quarante jours au désert. Elle se prépare ainsi à la célébration des solennités pascales, dans la purification du cœur, la pratique parfaite de la vie chrétienne et une attitude de pénitence.

Vincent Bader