Jeudi 28 juin 2018

Les vacances

vacances pm 8a45c

D’ordinaire, les vacances sont définies par contraste avec le reste de l’année : elles sont le moment où il est possible de dormir, de flâner ou de ne pas mettre de chaussettes. Si la réalité accrédite une telle conception, est-il pour autant juste d’opposer le travail et les vacances, l’activité et les loisirs ? Le danger est de vivre pendant onze mois de l’année par procuration, en attendant seulement que vienne l’été. Une vision chrétienne nous invite à unifier tout cela !

L’Évangile ne nous parle pas de vacances mais nous voyons que le Christ éprouvait le besoin de se retirer (notamment pour prier) loin des foules qui le sollicitaient. Béthanie semble aussi être un refuge face à l’agitation de Jérusalem. Ce repos lui permet de se donner et d’accomplir sa mission. La vie du Christ témoigne de cette unité dont manquent parfois nos vies débordantes.

Saint Thomas d’Aquin, le grand théologien du XIIIe siècle, nomme « eutrapélie » ce nécessaire repos que trouvent l’âme et le corps dans les saines distractions. Il écrit ainsi : « Il est contraire à la raison d’être un poids pour autrui, de n’offrir aucun agrément et d’empêcher son prochain de se réjouir … ceux qui refusent de se distraire, qui ne racontent jamais de plaisanteries et rebutent ceux qui en disent, ceux-là sont vicieux, pénibles et mal élevés ! ». Il fait même de l’eutrapélie une vertu : une force qui nous aide à bien agir dans la durée. Que ce temps de congés soit donc empreint de sens et qu’il nous permette de mieux vivre le reste de l’année.

Père Sébastien Garde