Dimanche 22 février 2015

La journée missionnaire mondiale (Octobre 2014)

« Aujourd’hui encore, fait observer le Pape François , dans son message, très nombreux sont ceux qui ne connaissent pas Jésus Christ. C’est pourquoi la mission « vers les nations » demeure d’une grande urgence ; tous les membres de l’Église sont appelés à y participer, parce que, par nature l’Église est missionnaire : l’Église est née « en sortie ».

« Malheur à moi si je n’évangélise pas » s’écriait Paul !

Et Jérémie : « J’ai en moi, comme un feu et je voudrais qu’il se répande » : le feu de l’amour de Dieu qui nous pousse en avant, qui nous assure à chaque instant d’une présence, d’un amour, d’une espérance, qui guide notre vie, qui nous apporte une certitude, une joie, un élan pour vivre dans cette paix : pour partager cette joie aux autres, tout près de moi et à tous les autres plus loin.

Je m’y engage, déjà par la prière : je ne peux laisser cet appel de Dieu en moi, sans une réponse personnelle qui m’engage.

La mission ! Certains me diront : à quoi bon !, devant les persécutions en Irak et ailleurs, devant le vide fait autour de nous par certaines idéologies sans Dieu.

Mais Dieu sauve, il répond à l’attente du cœur. Le passage du Pape François en Corée du Sud a pu ouvrir nos yeux à d’autres mondes à d’autres attentes. Avoir l’esprit missionnaire serait d’avoir les yeux ouverts sur le monde ; avoir les yeux ouverts sur l’action de Jésus Christ aujourd’hui dans le monde. Le Christ est la « Bonne Nouvelle » éternelle, et il est le même hier, aujourd’hui et demain. Toujours jeune et source constante de nouveauté et de bonheur, à partager, à chanter, à prier.

Pour la mission je m’informe, je prie et je partage.

Jean Mazenod